1. Accueil
  2. Inscription
  3. Panier d'achats
  4. Passer à la caisse maintenant


Mabire, Jean


Obtenez un rabais de 30% à l'achat de quatre livres et plus

La division Wiking dans l'enfer blanc 1941-1943La division Wiking dans l'enfer blanc 1941-1943


La division Wiking dans l'enfer blanc 1941-1943


Auteur : Jean Mabire

Forte de près de vingt mille hommes, la division Wiking, regroupant des engagés volontaires danois, norvégiens, suédois, finlandais, hollandais, flamands et même suisses, combattra sur le front de l'Est dès les premiers jours de l'offensive allemande de 1941 jusqu'aux ultimes engagements de mai 1945.

Dans ce volume, la division Wiking franchit les frontières de l'Union soviétique, participe aux grandes batailles d'encerclement de l'Ukraine, prend et perd Rostov-sur-le-Don. C'est alors le terrible hiver sur le Mious. Au printemps 1942, l'offensive reprend vers le Caucase. Son échec annonce le désastre allemand de Stalingrad.

La division Wiking doit se replier au cours d'une hallucinante retraite d'hiver, marquée par les combats les plus implacables contre l'ennemi et contre le froid glacial. Au printemps 1943, il ne reste plus que quelques survivants parmi les premiers volontaires, quand l'unité est reformée en Panzerdivision et gagne de nouveaux champs de bataille, toujours sur le front d'Ukraine.




Condition générale du livre : 2/5   > Plus d'information...
Numéro d'inventaire : 33287
Éditeur : Fayard
Collection : Le Livre de Poche
Numéro(s) du livre : 5769
ISBN : 2-253-03212-3
Année d'impression : 1983
Poids : 230 gr

Outil de conversion en ligne du montant (CAD$ > EURO ou CAD$ > US$ ou autres) : www.xe.com

Sans obligation de votre part, vous pourrez connaître le coût d'un achat
(tous les frais inclus) en cliquant sur le bouton « ACHETER »


Prix : 6.99 $

Les jeunes fauves du FührerLes jeunes fauves du Führer


Les jeunes fauves du Führer


Auteur : Jean Mabire

Né en 1927, Jean Mabire a été journaliste à Cherbourg avant d'étre rappelé en Algérie, en 1958, où il a servi dans un commando de chasse sur la frontière tunisienne. À son retour, il publie un essai sur Drieu La Rochelle et un récit de guerre : « Les Hors-la-loi ». Après avoir évoqué les Kamikaze japonais dans « Les Samourai » (Balland), il recueille les témoignages d'anciens S.S. français et publie une trilogie sur leur tragique aventure : « La Brigade Frankreich », « La Division Charlemagne » et « Mourir à Berlin » (Fayard). Il vient de publier, en collaboration avec Jean-Robert Ragache, une « Histoire de la Normandie » (Hachette) et prépare un essai sur le mythe de Thulé : « Le Soleil invaincu des Hyperboréens » (Laffont). Paraît chez Farard en janvier 1978 « L'Été rouge de Pékin », « La Révolte des Boxeurs ».

Saignée par les durs combats du front de l'Est et frappée en son coeur par les bombardements aériens, l'Allemagne national-socialiste connaît en 1943 de graves difficultés'pour lever et armer de nouveaux combattants. En cette année capitale de la guerre, le chef de la jeunesse du Reich, Arthur Axmann. propose de former une division entièrement composée de volontaires encore trop jeunes pour être appelés sous les drapeaux. Ils sont âgés de seize ou dix-sept ans et ont tous reçu depuis leur enfance l'impitoyable éducation virile de la jeunesse hitlérienne. Enthousiastes jusqu'au fanatisme le plus absolu, ils sont prêts à tous les sacrifices et à toutes les cruautés. Vingt mille d'entre eux vont former une division blindée de la Waffen SS, qui reçoit le nom de Hitlerjugend et devient la « Jeune Garde » hitlérienne.

Encadrés par de jeunes officiers ayant vécu toutes les campagnes, de la Pologne à l'Ukraine, ils se trouvent en Normandie quand débarquent les armées alliées, à l'aube du 6 juin 1944. La division Hitlerjugend reçoit l'ordre de contre-attaquer dès le lendemain et de rejeter les assaillants à la mer. Mais « le jour le plus long » a déjà décidé du sort de la bataille ! Les jeunes SS montent vers le front sous un terrible bombardement aérien et parviendront tout juste à verrouiller la route de Caen. Pendant plus d'un mois, ils vont se battre, de ferme en ferme et de haie en haie, contre les Canadiens, subissant des pertes effroyables mais s'accrochant au moindre repli de terrain. Le commandeur Fritz Witt est tué dès les premiers jours du combat et un général de trente-trois ans, Kurt Meyer, surnommé Panzermeyer (Meyer-le-Blindé), le remplace. Les Alliés, qui nommaient la Hitlerjugend la « Baby's Division », découvrent qu'ils ont en face d'eux les plus coriaces et les plus féroces des adversaires.

Après la chute de Caen, les jeunes SS ne peuvent plus aligner que deux « Kampfgruppen » d'un demi-millier de grenadiers chacun. Mais ils continuent la lutte pour tenir Falaise et protéger le flanc nord de la « poche » où se trouvent prises au piège les armées allemandes de Normandie. Soixante grenadiers se battront seuls contre plusieurs régiments canadiens dans la cité natale de Guillaume le Conquérant, avant de se faire tuer plutôt que de se rendre. Seuls, Panzermeyer et quelques dizaines de jeunes SS parviendront à percer les lignes, le 20 août 1944, et à franchir la Dives. La division Hitlerjugend se trouve pratiquement anéantie à la fin de la bataille de Normandie.




Condition générale du livre : Non disponible   > Plus d'information...
Numéro d'inventaire : 12079
Éditeur : Le Livre de Poche
Collection : Le Livre de Poche
Numéro(s) du livre : 5083
ISBN : 2-253-01888-0
Année d'impression : 1978
Poids : 210 gr

Outil de conversion en ligne du montant (CAD$ > EURO ou CAD$ > US$ ou autres) : www.xe.com

Sans obligation de votre part, vous pourrez connaître le coût d'un achat
(tous les frais inclus) en cliquant sur le bouton « ACHETER »


Prix : 6.99 $

EN RUPTURE D'INVENTAIRE : NE PEUT ÊTRE COMMANDÉ !

Consultations récentes...