1. Accueil
  2. Panier d'achats
  3. Passer à la caisse maintenant


Daninos, Pierre


Obtenez un rabais de 25 % à l'achat de quatre items et plus ! + Des frais de livraison garantis !

Le pyjamaLe pyjama


Le pyjama


Auteur : Pierre Daninos

Résumer deux cent quatre-vingts pages en trente lignes est une de ces tâches déprimantes qui prouvent que l'on écrit trop, et dont l'éditeur gratifie l'auteur une fois le livre achevé. Mais me demander de transformer un pyjama en rabats de jaquette paraît excessif. Pourquoi pas, après tout ? Et d'abord, pourquoi « Le Pyjama » ? S'il ne coule pas de source, ce titre « s'inscrit » (tout s'inscrit aujourd'hui) dans une certaine logique intimiste dont le livre fait état. J'irai plus loin encore (tout le monde y va aussi) en disant que « Le Pyjama » est un ascenseur qui monte sans cesse du passé au présent; qui passe de l'époque du « Voilà pour vous, mon ami » ou du « Si vous n'êtes pas contente. ma fille, la porte est grande ouverte », à celle de notre monde de mammifères sécurisés, structurés, syndiqués et chaque jour culpabilisés. De l'univers des grandes personnes très comme il faut à celui des types très bien et des gars très sympas. De ce temps où il n'était question de problèmes qu'en classe de calcul, à celui où problème, devenu Roi des Mots, pousse comme un bobo sur toutes les lèvres à ,n'importe quel propos. Un ascenseur fou où j'ai rencontré une mort dont je suis revenu – et une vie dont je ne reviens pas. Un curieux appareil dans lequel s'est embarqué, par hasard, en 1913, un nouveau-né de la Maison France, Histoire de voir comment, en un demi-siècle, cet étonnant payscaméléon, qui dit les Italiens versatiles et les Russes toujours prêts à retourner leur casaque, peut devenir tour à tour bleu horizon et rouge popu, germanophobe et germanophile, anglophile et anglophobe, pétainiste et gaulliste, américanophile et américanophage, jusqu'au-boutiste et capitulard.

Au milieu de tout ça, ma vie, telle que je la jauge avec une tige qui indique cinquante-huit printemps dans un réservoir dont j'aimerais autant ignorer la capacité exacte.

Au fond, « Le Pyjama » n'allait pas mal à ce livre. Pas seulement parce que je m'y défais – suivant le « Défaites-vous » des médecins – plus que dans n'importe quel autre. Mais parce que j'y déshabille la guerre, j'y déshabille le Major, j'y déshabille beaucoup de monde. Que l'on ne craigne rien (ou que l'on ne se réjouisse pas trop vite) : ce strip-tease se déroulera dans la plus grande correction. Je n'ôterai parfois au sujet que son costume de mots, ce carcan qui l'étouffe, cette gaine de locutions qui l'enflent jusqu'à le faire éclater comme on fait tout éclater aujourd'hui – la libido et la majorité, les syndicats et la personnalité.

Tout, sauf le rire, car le rire qui pourrait faire éclater est mal porté. Ce monde en proie à la sériosité subit jusqu'aux effets morphologiques du langage qui le gerce : dites structure et déontologie – et déjà le rire est parti.

Ne pleurons pas : ce qu'il y a sans doute de plus désopilant dans notre monde c'est la façon dont il se prend au sérieux. Peut-être finira-t-il un jour par en rire ? Commençons… Pierre Daninos




Condition générale du livre : 3/5   > Plus d'information...
Numéro d'inventaire : 55610
Éditeur : Grasset
Collection : Non disponible
Numéro(s) du livre : Non disponible
ISBN : Non disponible
Année d'impression : 1972
Poids : 300 gr

Outil de conversion en ligne du montant (CAD$ > EURO ou CAD$ > US$ ou autres) : www.xe.com

Sans obligation de votre part, vous pourrez connaître le coût d'un achat (tous les frais inclus)
en cliquant sur le bouton « ACHETER »


Prix : 7.99 $

SnobissimoSnobissimo


Snobissimo


Auteur : Pierre Dadinos

Né à Paris en 1913, journaliste dès 1931, Pierre Daninos a publié plusieurs livres quand, en 1947, il reçoit le Prix Interallié pour « Les Carnets du Bon Dieu ». En 1952, le Prix Courteline couronne « Sonia, les autres et moi ». En 1954, Daninos fait naître dans « Le Figaro » un mystérieux major, W. Marmaduke Thompson, dont les Carnets vont connaître une immense audience : traduits dans 27 pays, ils ont atteint, rien qu'en France, un tirage de 1 680 000 exemplaires (dont plus de 700 000 dans « Le Livre de Poche »). En 1960 paraît « Un certain Monsieur Blot », en 1962 « Le Jacassin », en 1964 « Snobissimo ».

C'est après avoir publié en 1966 « Le 36eme Dessous », que le père du Major est victime d'un grave accident de la route dû à un général. Malgré de nombreuses opérations, il parvient à écrire en 1968 « Le Major tricolore ou Comment peut-on être Français ? » Il revient au roman avec « Ludovic Morateur » en 1970, et, en 1974, à Marmaduke avec « Les Nouveaux Carnets du Major Thompson ».

Qu'est-ce qu'un snob ? Pour la plupart des dictionnaires et des analystes, ce mot, dont l'origine demeure discutée, du moins dans son sens actuel, définit quelqu'un qui adopte un comportement, un costume, une opinion, non par penchant naturel mais par obéissance à la mode ou peur de ne pas participer aux engouements de l'intelligentsia. Pour Valéry, c'est celui qui craint d'avouer qu'il s'ennuie quand il s'ennuie et qu'il s'amuse quand il s'amuse. Pour Thackeray, auteur du « Livre des Snobs » (1848), le snob « n'est pas plus définissable que – l'humour ». Pour Pierre Daninos, le snob est partout, et il ne se rencontre nulle part : le monde est peuplé de snobs qui n'avouent pas qu'ils le sont, réservant cette étiquette à d'autres. On trouve toujours plus snob que soi – et l'on est toujours le snob de quelqu'un. Ce qui est démontré ici, c'est que, du milliardaire au mendiant en passant par le petit bourgeois, l'aristocrate nécessiteux, l'académicien et le domestique, il y a des snobs partout – même chez les chiens. Le lecteur apprendra en fin de volume pourquoi l'auteur des « Carnets du Major Thompson », snob à sa façon, a pris pour titre un mot étranger, non plus étrange, du reste, que bravissimo ou pianissimo. S'y ajoute une raison toute personnelle…




Condition générale du livre : 4/5   > Plus d'information...
Numéro d'inventaire : 52605
Éditeur : Hachette
Collection : Non disponible
Numéro(s) du livre : B. 24
ISBN : Non disponible
Année d'impression : 1964
Poids : 320 gr

Outil de conversion en ligne du montant (CAD$ > EURO ou CAD$ > US$ ou autres) : www.xe.com

Sans obligation de votre part, vous pourrez connaître le coût d'un achat (tous les frais inclus)
en cliquant sur le bouton « ACHETER »


Prix : 7.99 $

Un certain Monsieur BlotUn certain Monsieur Blot


Un certain Monsieur Blot


Auteur : Pierre Dadinos

Né à Paris en 1913, journaliste dès 1931, Pierre Daninos a publié plusieurs livres quand„ en 1947, il reçoit le Prix Interallié pour Les Carnets du Bon Dieu. En 1952, le prix Courteline couronne Sonia, les autres et moi. En 7954, Daninos fait naître dans Le Figaro un mystérieux Major, W. Marmaduke Thompson, dont les Carnets vont connaître une immense audience : traduits dans 27 pays, ils ont atteint, en France seulement, un tirage de 1 190 000 exemplaires (dont plus de 300 000 dans Le Livre de Poche). En 1962. Le Jacassin, en 1964, Snobissimo.

Miné par sa vie de bureau, par sa vie conjugale, par sa vie extra-conjugale, par ses enfants, par la hantise de retrouver chaque matin les mêmes têtes, M. Blot, un jour, éclate. Plus exactement, un « concours du Français Moyen » organisé par un journal lui permet de faire éclater ses sentiments. En marge de ses brèves réponses aux questions posées, il se livre à l'inventaire de sa vie. Actuaire dans une compagnie d'assurances, accoutumé aux calculs de probabilités, il est favorisé dans les estimations statistiques : il gagne le Concours, et vingt millions. Devenu Français Moyen N° 1, M. Blot, de transparent devient opaque, célèbre, adulé. L'homme tel qu'il vit selon qu'il est noyé dans l'anonymat ou éclairé par les feux de « l'actualité — tel est un des thèmes de cet ouvrage à la fois grave et empreint de l'humour propre à l'auteur des Carnets du Major Thompson. Un livre dont Le Monde a écrit : « II contient des observations sur l'homme de notre temps qui dépassent considérablement les procédés de l'humour. »




Condition générale du livre : 3/5   > Plus d'information...
Numéro d'inventaire : 51071
Éditeur : Hachette
Collection : Le Livre de Poche
Numéro(s) du livre : 1278
ISBN : Non disponible
Année d'impression : 1966
Poids : 130 gr

Outil de conversion en ligne du montant (CAD$ > EURO ou CAD$ > US$ ou autres) : www.xe.com

Sans obligation de votre part, vous pourrez connaître le coût d'un achat (tous les frais inclus)
en cliquant sur le bouton « ACHETER »


Prix : 5.99 $


Consultations récentes...