1. Accueil
  2. Panier d'achats
  3. Passer à la caisse maintenant


Camus, Albert


Obtenez un rabais de 30 % à l'achat de quatre items et plus !

Caligula - Le malentenduCaligula - Le malentendu


Caligula - Le malentendu


Auteur : Albert Camus

Caligula : C'est une vérité toute simple et toute claire, un peu bête, mais difficile à découvrir et lourde à porter.

Hélicon : Et qu'est-ce donc que cette vérité, Caïus ?

Caligula : Les hommes meurent et ils ne sont pas heureux.

Hélicon : Allons, Caïus, c'est une vérité dont on s'arrange très bien. Regarde autour de toi. Ce n'est pas cela qui les empêche de déjeuner.

Caligula : Alors, c'est que tout, autour de moi, est mensonge, et moi, je veux qu'on vive dans la vérité !

Deux pièces capitales d'Albert Camus (1913-1960), Prix Nobel de littérature, auteur de « L'Étranger » et de « La Peste ».




Condition générale du livre : 3/5   > Plus d'information...
Numéro d'inventaire : 10080
Éditeur : Gallimard
Collection : Folio
Numéro(s) du livre : 64
ISBN : 2-07-036064-4
Année d'impression : 2001
Poids : 160 gr

Outil de conversion en ligne du montant (CAD$ > EURO ou CAD$ > US$ ou autres) : www.xe.com

Sans obligation de votre part, vous pourrez connaître le coût d'un achat (tous les frais inclus)
en cliquant sur le bouton « ACHETER »


Prix : 5.99 $

Caligula - Le malentenduCaligula - Le malentendu


Caligula - Le malentendu


Auteur : Albert Camus

Né en 1913 à Mondovi (Algérie), Albert Camus connaît à Alger, où il passe sa jeunesse, des années que la pauvreté rend difficiles. Il réussit à faire des études universitaires (licence et diplôme de philosophie), fréquente le groupe des écrivains dit « École d'Afrique du Nord », se passionne pour le théâtre, écrit ses premières pièces.

Journaliste depuis 1938 à Alger, puis à Paris, il milite dans la Résistance pendant l'Occupation (« Actuelles », éditoriaux publiés en 1950). Rédacteur en chef du journal « Combat » de 1944 à 1947, collaborateur de l'hebdomadaire l'« Express » en 1955, il abandonne le journalisme l'année suivante. Essais, romans et pièces de théâtre alternent chez cet écrivain au tempérament de moraliste. L'ensemble de son rouvre constitue un système cohérent qui va de la constatation de « l'absurde », à la révolte, et construit un humanisme. « L'Étranger » (1942), « Le mythe de Sisyphe » (1942), « La Peste » (Prix des Critiques, 1947), « L'Homme révolté » (1951), etc… Prix Nobel en 1957, Albert Camus a trouvé la mort dans un accident de la route en 1960.

Avec « Le Malentendu » et « Caligula », Albert Camus fait appel à la technique du théâtre pour préciser une pensée dont « l'Étranger » et « le Mythe de Sisyphe » – sous les aspects du roman et de l'essai – avaient marqué les points de départ.

Est-ce à dire que l'on doive considérer le théâtre d'Albert Camus comme un « théâtre philosophique » ? Non – si l'on veut continuer à désigner ainsi cette forme périmée de l'art dramatique où l'action s'alanguissait sous le poids des théories. Rien n'est moins « pièce à thèse » que « le Malentendu », qui, se plaçant seulement sur le plan tragique, répugne à toute théorie. Rien n'est plus « dramatique » que « Caligula », qui semble n'emprunter ses prestiges qu'à l'histoire.

Mais la pensée est en même temps action et, à cet égard, ces pièces forment un théâtre de l'impossible. Grâce à une situation (« le Malentendu ») ou un personnage (« Caligula ») impossible, elles tentent de donner vie aux conflits apparemment insolubles que toute pensée active doit d'abord traverser avant de parvenir aux seules solutions valables. Ce théâtre laisse entendre par exemple que chacun porte en lui une part d'illusions et de malentendu qui est destinée à être tuée. Simplement, ce sacrifice libère peutêtre une autre part de l'individu, la meilleure, qui est celle de la révolte et de la liberté. Mais de quelle liberté s'agit-il ? « Caligula », obsédé d'impossible, tente d'exercer une certaine liberté dont il dit simplement pour finir « qu'elle n'est pas bonne ». C'est pourquoi l'univers se dépeuple autour de lui et la scène se vide jusqu'à ce qu'il meure lui-même. On ne peut pas être libre contre les autres hommes. Mais comment peut-on être libre ? Cela n'est pas encore dit.




Condition générale du livre : 4/5   > Plus d'information...
Numéro d'inventaire : 50363
Éditeur : Gallimard
Collection : Le Livre de Poche
Numéro(s) du livre : 1491
ISBN : Non disponible
Année d'impression : 1968
Poids : 140 gr

Outil de conversion en ligne du montant (CAD$ > EURO ou CAD$ > US$ ou autres) : www.xe.com

Sans obligation de votre part, vous pourrez connaître le coût d'un achat (tous les frais inclus)
en cliquant sur le bouton « ACHETER »


Prix : 5.99 $

L'étrangerL'étranger


L'étranger


Auteur : Albert Camus

Quand la sonnerie a encore retenti, que la porte du box s'est ouverte, c'est le silence de la salle qui est monté vers moi, le silence, et cette singulière sensation que j'ai eue lorsque j'ai constaté que le jeune journaliste avait détourné les yeux. Je n'ai pas regardé du côté de Marie. je n'en ai pas eu le temps parce que le président m'a dit dans une forme bizarre que j'aurais la tête tranchée sur une place publique au nom du peuple français…

« L'Étranger » est le premier roman d'Albert Camus (1913-1960), prix Nobel de Littérature, auteur de « La Peste » et de « Caligula ».




Condition générale du livre : 3/5   > Plus d'information...
Numéro d'inventaire : 50362
Éditeur : Gallimard
Collection : Le Livre de Poche
Numéro(s) du livre : 406
ISBN : Non disponible
Année d'impression : 1969
Poids : 120 gr

Outil de conversion en ligne du montant (CAD$ > EURO ou CAD$ > US$ ou autres) : www.xe.com

Sans obligation de votre part, vous pourrez connaître le coût d'un achat (tous les frais inclus)
en cliquant sur le bouton « ACHETER »


Prix : 5.99 $

L'Exil et le RoyaumeL'Exil et le Royaume


L'Exil et le Royaume


Auteur : Albert Camus

Né en 1913 à Mondovi (Algérie), Albert Camus connaît à Alger, où il passe sa jeunesse, des années que la pauvreté rend difficiles. Il réussit à faire des études universitaires (licence et diplôme de philosophie), fréquente le groupe des écrivains dit « École d'Afrique du Nord », se passionne pour le théâtre, écrit ses premières pièces.

Journaliste depuis 1938 à Alger, puis à Paris, il milite dans la Résistance pendant l'Occupation (« Actuelles », éditoriaux publiés en 1950). Rédacteur en chef du journal « Combat » de 1944 à 1947, collaborateur de l'hebdomadaire l'« Express » en 1955, il abandonne le journalisme l'année suivante. Essais, romans et pièces de théâtre alternent chez cet écrivain au tempérament de moraliste. L'ensemble de son rouvre constitue un système cohérent qui va de la constatation de « l'absurde », à la révolte, et construit un humanisme. « L'Étranger » (1942), « Le mythe de Sisyphe » (1942), « La Peste » (Prix des Critiques, 1947), « L'Homme révolté » (1951), etc… Prix Nobel en 1957, Albert Camus a trouvé la mort dans un accident de la route en 1960.

Désert et rivages méditerranéens sont le cadre éclatant de la plupart des nouvelles de « L'Exil et le Royaume ». Ocre et gris, le désert étire à l'infini ses sables et ses pierres où cheminent sans trêve des hommes « qui ne possèdent rien mais ne servent personne ».

Dans cet étrange royaume que Janine entrevoit au-delà des palmeraies s'incarnent la grandeur et la liberté. En contraste, sa propre vie, étriquée. De là naît le drame bref de « La Femme adultère ».

Même quand l'angoisse ne paralyse pas les aspirations les plus hautes des êtres, ils succombent souvent - tel « Le Renégat », prisonniers de la Ville interdite. Ou bien leurs actes sont mal interprétés, et c'est la tragédie de « L'Hôte » ou des « Muets ». Que peut-on les uns pour les autres ? Saisir le fardeau prêt à choir comme le héros de la Pierre qui pousse ? Quelle ligne de conduite faut-il donc adopter pour rompre l'exil, entrer dans le royaume ? La transparente affabulation de Jonas donne une réponse dont l'humour masque la gravité.




Condition générale du livre : 3/5   > Plus d'information...
Numéro d'inventaire : 50150
Éditeur : Gallimard
Collection : Le Livre de Poche
Numéro(s) du livre : 1679
ISBN : Non disponible
Année d'impression : 1967
Poids : 120 gr

Outil de conversion en ligne du montant (CAD$ > EURO ou CAD$ > US$ ou autres) : www.xe.com

Sans obligation de votre part, vous pourrez connaître le coût d'un achat (tous les frais inclus)
en cliquant sur le bouton « ACHETER »


Prix : 5.99 $

EN RUPTURE D'INVENTAIRE : NE PEUT ÊTRE COMMANDÉ !

L'homme révoltéL'homme révolté


L'homme révolté


Auteur : Albert Camus

« L'histoire d'aujourd'hui nous force à dire que la révolte est l'une des dimensions essentielles de l'homme. Elle est notre réalité historique… Dans l'épreuve quotidienne qui est la nôtre, la révolte joue le même rôle que le cogito dans l'ordre de la pensée : elle est la première évidence. Mais cette évidence tire l'individu de la solitude. Je me révolte, donc nous sommes ».

Dans ce livre prophétique sur notre situation politique et sociale, Albert Camus examine les grandes étapes de l'esprit de révolte, de la Révolution Française à la Révolution russe, de Sade aux surréalistes, en passant par les anarchistes, les nihilistes, Marx et Nietzsche.




Condition générale du livre : 4/5   > Plus d'information...
Numéro d'inventaire : 50149
Éditeur : Gallimard
Collection : idées - NRF
Numéro(s) du livre : 36
ISBN : Non disponible
Année d'impression : 1968
Poids : 240 gr

Outil de conversion en ligne du montant (CAD$ > EURO ou CAD$ > US$ ou autres) : www.xe.com

Sans obligation de votre part, vous pourrez connaître le coût d'un achat (tous les frais inclus)
en cliquant sur le bouton « ACHETER »


Prix : 7.99 $

La pesteLa peste


La peste


Auteur : Albert Camus

- Naturellement, vous savez ce que c'est, Rieux ?

- J'attends le résultat des analyses.

- Moi, je le sais. Et je n'ai point besoin d'analyses. J'ai fait une partie de ma carrière en Chine, et j'ai vu quelques cas à Paris, il y a une vingtaine d'années. Seulement, on n'a pas osé leur donner un nom, sur le moment… Et puis, comme disait un confrère : « C'est impossible, tout le monde sait qu'elle a disparu de l'Occident. » Puis, tout le monde le savait. Sauf les morts. Allons, Rieux, vous savez aussi bien que moi ce que c'est…

- Oui, Castel, dit-il, c'est à peine croyable. Mais il semble bien que ce soit la peste.




Condition générale du livre : 4/5   > Plus d'information...
Numéro d'inventaire : 50159
Éditeur : Gallimard
Collection : Le Livre de Poche
Numéro(s) du livre : 132
ISBN : Non disponible
Année d'impression : 1967
Poids : 140 gr

Outil de conversion en ligne du montant (CAD$ > EURO ou CAD$ > US$ ou autres) : www.xe.com

Sans obligation de votre part, vous pourrez connaître le coût d'un achat (tous les frais inclus)
en cliquant sur le bouton « ACHETER »


Prix : 5.99 $

Le Mythe de SisypheLe Mythe de Sisyphe


Le Mythe de Sisyphe


Auteur : Albert Camus

Le Mythe de Sisyphe a été publié la première fois en 1942. Depuis plus de vingt ans, ce livre garde la même actualité et la même résonance profonde que le jour de sa parution. La réflexion sur l'absurde, le message de confiance qui en émane, font de ce volume un des livres fondamentaux de notre époque.




Condition générale du livre : 4/5   > Plus d'information...
Numéro d'inventaire : 13676
Éditeur : Gallimard
Collection : Idées - NRF
Numéro(s) du livre : 1
ISBN : Non disponible
Année d'impression : 1965
Poids : 120 gr

Outil de conversion en ligne du montant (CAD$ > EURO ou CAD$ > US$ ou autres) : www.xe.com

Sans obligation de votre part, vous pourrez connaître le coût d'un achat (tous les frais inclus)
en cliquant sur le bouton « ACHETER »


Prix : 5.99 $

Les justesLes justes


Les justes


Auteur : Albert Camus

« Ne pleurez pas. Non, non, ne pleurez pas ! Vous voyez bien que c'est le jour de la justification. Quelque chose s'élève à cette heure qui est notre témoignage à nous autres révoltés : Yanek n'est plus un meurtrier. Un bruit terrible ! II a suffi d'un bruit terrible et le voilà retourné à la joie de l'enfance. »

« Jamais sans doute, dans l'oeuvre théâtrale de Camus, l'amour n'avait pris un visage plus émouvant que dans Les Justes. Entre Kaliayev et Dora, il y a le malheur d'un peuple…  », Jean-Claude Brisville

Né en 1913 à Mondovi (Algérie), Albert Camus connaît à Alger, où il passe sa jeunesse, des années que la pauvreté rend difficiles. Il réussit à faire des études universitaires (licence et diplôme de philosophie), fréquente le groupe des écrivains dit « École d'Afrique du Nord », se passionne pour le théâtre, écrit ses premières pièces.

Journaliste depuis 1938 à Alger, puis à Paris, il milite dans la Résistance pendant l'Occupation (« Actuelles », éditoriaux publiés en 1950). Rédacteur en chef du journal « Combat » de 1944 à 1947, collaborateur de l'hebdomadaire l'« Express » en 1955, il abandonne le journalisme l'année suivante. Essais, romans et pièces de théâtre alternent chez cet écrivain au tempérament de moraliste. L'ensemble de son rouvre constitue un système cohérent qui va de la constatation de « l'absurde », à la révolte, et construit un humanisme. « L'Étranger » (1942), « Le mythe de Sisyphe » (1942), « La Peste » (Prix des Critiques, 1947), « L'Homme révolté » (1951), etc… Prix Nobel en 1957, Albert Camus a trouvé la mort dans un accident de la route en 1960.

Avec « Le Malentendu » et « Caligula », Albert Camus fait appel à la technique du théâtre pour préciser une pensée dont « l'Étranger » et « le Mythe de Sisyphe » – sous les aspects du roman et de l'essai – avaient marqué les points de départ.




Condition générale du livre : 4/5   > Plus d'information...
Numéro d'inventaire : 51059
Éditeur : Gallimard
Collection : Folio
Numéro(s) du livre : 477
ISBN : 978-2-07-036477-0
Année d'impression : 2007
Poids : 110 gr

Outil de conversion en ligne du montant (CAD$ > EURO ou CAD$ > US$ ou autres) : www.xe.com

Sans obligation de votre part, vous pourrez connaître le coût d'un achat (tous les frais inclus)
en cliquant sur le bouton « ACHETER »


Prix : 5.99 $

Noces - L'étéNoces - L'été


Noces - L'été


Auteur : Albert Camus

Né à Mondovi (Algérie), Albert Camus connaît à Alger, où il passe sa jeunesse, des années que la pauvreté et la maladie rendent difficiles. Il réussit à faire des études universitaires (licence et diplôme de philosophie), se passionne pour le théâtre, écrit ses premières pièces.

Journaliste depuis 1938 à Alger, puis à Paris, il milite dans la Résistance pendant l'occupation allemande. Rédacteur en chef du journal « Combat » de 1944 à 1947, collaborateur de l'hebdomadaire « L'Express » en 1955; il abandonne le journalisme l'année suivante (ses éditoriaux et écrits politiques sont en partie recueillis dans Actuelles I, II et III, publiées en 1950, 1953, 1958).

Essais, romans et pièces de théâtre alternent dans l'oeuvre de cet écrivain moraliste préoccupé de justice, de charité et de. grandeur dans un « monde absurde » : « L'Étranger » (1942), « La Peste » (Prix des Critiques 1947), « L'Homme révolté » (1951), etc.

Lauréat du Prix Nobel en 1957, Albert Camus a trouvé la mort dans un accident de la route en 1960.

Tipasa, c'est - à 69 kilomètres d'Alger - une cité romaine dont ne subsistent que des vestiges envahis par la végétation des absinthes, des géraniums et des griffes-de-sorcière. Imaginez des ruines à pic sur une falaise que vient battre use eau claire, brasillant sous l'éclatante lumière méditerranéenne. Tel est le site magnifique où Albert Camus a célébré dans sa vingtième année ses « noces » avec la nature. Joie parfaite, toute païenne, qui le marque à jamais. Joie qui, par contrecoup, inspire le frisson de révolte de la méditation sur « Le Vent à Djémila ». Pourtant, là comme dans « Le Désert » ou les textes de « L'Été », c'est toujours l'accord de l'homme avec la terre qui est célébré.

Si Camus ressent dans toutes ses fibres la majesté des ciels et des paysages, c'est sur le mode ironique tempéré de tendresse qu'il décrit la vie des cités : Alger où il a grandi, Oran où il a vécu quelques années et qu'il proclame vouée à l'ennui symbolisé par le Minotaure. Plus que l'art des cités célèbres comme Florence ou Pise, une orange sur un arbre lui donne le sentiment « d'être au monde ».

Ces essais poétiques d'un philosophe humaniste ont été écrits entre 1936 et 1950.




Condition générale du livre : Non disponible   > Plus d'information...
Numéro d'inventaire : 50151
Éditeur : Gallimard
Collection : Le Livre de Poche
Numéro(s) du livre : 2154
ISBN : Non disponible
Année d'impression : 1968
Poids : 140 gr

Outil de conversion en ligne du montant (CAD$ > EURO ou CAD$ > US$ ou autres) : www.xe.com

Sans obligation de votre part, vous pourrez connaître le coût d'un achat (tous les frais inclus)
en cliquant sur le bouton « ACHETER »


Prix : 5.99 $

Consultations récentes...